Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 16:08

La communication politique européenne sans l’Europe : les élections du Parlement européen de 2009

com po européene 2009Existe-t-il un espace public politique européen? L'étude de la communication politique des élections au Parlement européen de 2009 peut en faire douter.
Dans la plupart des pays de l'Union Européenne, à commencer par la France, la communication politique des élections au Parlement Européen de 2009 s'est placée sous le signe paradoxal de l'absence de l'Europe dans les débats. 
Alors que les chercheurs du Ceccopop/Largotec de l'Université Paris Est et leurs partenaires étrangers réunis sous la férule de Philippe Maarek avaient observé lors d'un précédent ouvrage dans cette collection qu'en 2004, ces élections avait souffert d'un fort eurosepticisme, en 2009, l'Europe n'a souvent même pas été le sujet: les enjeux politiques, économiques et sociaux de chacun des pays ont largement pris le pas sur l'objet théorique de la communication, l'élection des députés de l'Union Européenne et les enjeux européens corollaires. 
L'homogénéité technique des modes de communication politique, du spot audiovisuel à Internet, est la seule constante observée par les chercheurs, opposée à l'hétérogénéité inattendue des contenus politiques, tous axés vers la politique intérieure – à la seule exception de la percée fréquente de l'écologie, dénominateur commun tout de même faible de cet Espace Public Européen décidément introuvable.


 

Chronique d’un « non » annoncé : la communication politique de l’Europe (juin 2004 – mai 2005)

crhonique d'un nonLe " non " des Français au référendum sur la Constitution européenne en 2005 (suivi de celui des Néerlandais), était-il imprévisible ? La campagne pour les élections européennes de 2004 ne le laissait-elle pas présager par ses faiblesses et par ses carences ? Les chercheurs du Centre d'Etudes Comparées en Communication Politique et Publique (CECCOPOP) et leurs collègues de plusieurs pays européens ont analysé les campagnes de communication politique des élections parlementaires européennes de 2004, puis celles menées pour le référendum pour la Constitution européenne de 2005. Ils ont constaté que, certes, le " non " au référendum a été en bonne partie provoqué par les erreurs, errements, parfois, de la communication politique de ceux-là mêmes qui défendaient le " oui ".

 Ils exposent aussi la toute nouvelle influence d'Internet, et en particulier des " blogs ". Mais ils constatent en outre que la campagne des élections parlementaires européennes de 2004 contenait en germe le " non " de l'année suivante : à de rares exceptions près, la communication politique de la plupart des partis en campagne pour le Parlement européen apparaissait alors, au mieux, comme principalement dominée par des enjeux nationaux, au pire, comme présentant l'Union européenne comme une Union de tous les dangers contre laquelle il fallait se protéger.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by CECCOPOP - Communication politique et publique - dans Publications